6 ÉTAPES FACILES À SUIVRE POUR ORGANISER VOTRE VOYAGE DE RANDONNÉE

 

J’ai organisé mon premier voyage de randonnée jusque dans les moindres détails, des heures et des heures debout devant l’ordinateur, en envoyant des e-mails à droite et à gauche.
Maintenant, même si l’organisation de mes voyages consiste à comprendre plus ou moins l’itinéraire à suivre, à m’informer sur les visas nécessaires et à acheter le vol, j’avoue que partir tout de suite peut entraîner de gros ennuis.
Dans ce post, je vous expliquerai comment organiser au mieux votre voyage de randonnée en suivant six étapes simples. De cette façon, vous éviterez le hoquet et gagnerez du temps.

Etape 1 : information et obtention des documents nécessaires

Pour connaître le meilleur moment pour visiter le pays, les conditions météorologiques et s’il y a des situations problématiques, consultez le site de la Farnesina « Viaggiare Sicuri ». Dans ce site vous trouverez également toutes les informations concernant les documents et visas requis à l’entrée. Pour obtenir des informations plus détaillées sur la procédure d’obtention d’un visa, vous pouvez envoyer un e-mail au consulat ou à l’ambassade en Italie du pays que vous souhaitez visiter.
Je voudrais également vous informer sur le service offert par la Farnesina « Où nous sommes dans le monde ». Ici, vous pouvez enregistrer votre voyage, en entrant la période et les différentes étapes, de sorte qu’en cas de catastrophes naturelles ou d’autres urgences, vous serez toujours averti ou informé sur le comportement à suivre.

Etape 2 : se faire une idée générale de l’itinéraire, des coûts, des problèmes éventuels

Consultez les guides (je recommande personnellement le « Lonely Planet »), les différents blogs de voyage mais aussi les itinéraires proposés par T.O. comme Adventure Travel in the World pour comprendre quelles destinations à ne pas manquer, quelles expériences sont indispensables, quelles destinations à visiter en dehors des circuits touristiques. De plus, il essaie de comprendre quels pourraient être les différents problèmes (par exemple aux frontières surtout en cas de passage par voie terrestre, pour le transport par exemple en Inde les trains doivent être réservés bien à l’avance), les escroqueries les plus courantes (dans ce cas le Lonely Planet est très utile), les coûts moyens de transport, la nourriture, les hôtels etc. pour avoir une idée du budget et enfin comprendre si il existe des moyens moins coûteux (par exemple en consultant les différents blogs que je trouve il existe un transfert gratuit entre les deux aéroports de Bangkok).

Etape 3 : créer un itinéraire et établir un budget journalier

Sur la base des informations recueillies, créez l’itinéraire avec les destinations que vous souhaitez inclure et les expériences à ne pas manquer. Évitez de parcourir le même itinéraire plusieurs fois, en essayant d’optimiser les coûts et le temps. Assurez-vous que vos voyages ne sont pas trop longs et vérifiez s’ils sont faisables. Si vous préférez, vous pouvez enregistrer votre itinéraire à l’aide de l’application Google Maps « My Maps » ou MapsMe, qui peut être téléchargée gratuitement et peut également être utilisée hors ligne.

Etape 4 : Acheter votre vol

Achetez votre vol en comparant différentes offres sur des sites comme SkyScanner ou Momondo. Parfois, vous pouvez économiser un peu d’argent en réservant quelques mois à l’avance.

Étape 5 : Souscrire une assurance voyage

Achetez une assurance voyage. Il y a plusieurs possibilités, souvent l’assurance en ligne est moins chère.

Étape 6 : Réserver un logement et d’autres services

Si vous pensez que c’est nécessaire, réservez également le logement. Consultez les offres sur des sites comme Booking.com, Agoda, Hostelworld, Lonely Planet, etc. N’oubliez pas que certains sites vous permettent de trouver un logement gratuit, généralement en échange d’un travail bénévole. Parmi ceux-ci, je recommande Couchsurfing, Workaway et Wwoof. N’oubliez pas non plus que dans certains pays, comme l’Inde, le siège de train doit être réservé longtemps à l’avance, sinon vous risquez de vous retrouver en troisième classe. C’est cependant une exception car par exemple au Cambodge, au Laos, au Myanmar et dans d’autres pays, j’ai toujours trouvé facilement des moyens de transport sans avoir à réserver.

Une dernière suggestion : si pour vous voyager est synonyme de liberté, la liberté de ne pas avoir d’horaires, de suivre vos envies de faire ce que vous voulez, de profiter de chaque instant (pour moi le voyage est surtout ceci !) je vous recommande de ne pas réserver d’hébergement et de transport (sauf si c’est vraiment nécessaire). De cette façon, si vous aimez un endroit, vous pouvez vous arrêter plus souvent ou vice versa sans être conditionné. N’oubliez pas non plus qu’au cours d’un voyage, le changement d’horaire est à l’ordre du jour. En évitant de réserver, vous aurez l’inconvénient de vous retrouver à 4 heures du matin déchargé de l’autobus le long d’une route avec les tracas d’avoir à aller à la recherche d’un logement mais en le faisant souvent vous trouverez des prix moins chers, il sera plus facile de choisir la zone la plus confortable, aussi, vous pouvez changer de logement sans problème au cas où vous ne l’aimez pas.