Détermination de la vitesse de la lumière

 C’est ainsi que Jupiter a inspiré Ole Romer

Le pionnier dans la détermination de la vitesse de la lumière fut, en 1676, l’astronome danois Ole Romer (1644-1710). Le gribouillis de Google est dédié à lui et à sa découverte ce mercredi. Romer a observé une variation temporelle apparente entre les éclipses successives des satellites de Jupiter, qu’il attribue aux changements de distance entre la Terre et Jupiter (en fonction de la position du premier dans son orbite) et aux différences de temps que la lumière met pour atteindre la Terre.

Ses mesures coïncident bien avec les observations plus précises faites au XIXe siècle par le physicien français Hippolyte Fizeau et avec les travaux du physicien américain Albert Michelson et de ses collaborateurs, qui s’étendent au XXe siècle.

VITESSE DE LUMIÈRE

Actuellement, la vitesse de la lumière dans le vide est considérée comme étant de 299 792,46 km/s. Dans la matière, la vitesse est plus faible et varie avec la fréquence : ce phénomène est appelé diffusion.

La vitesse de la lumière dans le vide est symbolisée par la lettre c, qui vient du latin’celeritas’ (céleritas).

La valeur de la vitesse de la lumière dans le vide a été officiellement incluse dans le Système international d’unités en tant que constante le 21 octobre 1983, ce qui fait du compteur une unité dérivée de cette constante.

AUTRES MÉRITS

Romer est également responsable de l’introduction du calendrier grégorien au Danemark en 1710, ainsi que de l’invention d’un micromètre pour observer les éclipses, d’un télescope méridien et du mont altazimutal. Il est aussi le père du degré Romer, en 1701, une échelle de mesure de la température qui n’est plus utilisée : zéro est la température de congélation de la saumure et le point d’ébullition de l’eau est de 60 degrés.