Combien de temps faut-il pour qu’un corps se décompose ?

 

Refroidissement

Aussi appelée en latin « algor mortis », la froideur est une caractéristique du corps du cadavre. Avec la mort, tous les processus métaboliques qui causent la chaleur corporelle disparaissent. A partir du moment du décès, cette chaleur rayonnera, se dissipera et se transmettra dans le milieu environnant à un rythme d’environ 1 °C par heure, en fonction des circonstances et variables environnementales du défunt (maladies, utilisation d’antibiotiques, intoxications, etc.). Cette perte de chaleur sera importante plus tard dans le chronotanatodiagnostic.

 

Déshydratation

La mort brise les barrières vitales qui empêchent la perte d’eau et commence immédiatement à s’évaporer, surtout dans les endroits les plus exposés comme les muqueuses, dans la cornée et la sclérotique, donnant à cette dernière une transparence spéciale appelée le signe « Sommer-Larcher ». La turgescence des tissus et surtout du globe oculaire est également perdue sous l’effet de la déshydratation.

 

Lividité

Pour les anciens appelés « Livor mortis ». Ce sont des colorations violettes qui apparaissent sur le cadavre dans les zones les plus proches de l’endroit où se trouve le corps. De telle sorte qu’un corps couché en décubitus ventral (face vers le bas), nous aurions la lividité dans la zone ventrale, s’il était en décubitus dorsal (face vers le haut) ils seraient dans les zones dorsales, ou si le sujet est mort par suspension, ces lividités sont observées dans les parties distales des extrémités, en général toujours dans les endroits dans lesquels le sang se déplace et s’accumule sous le simple effet de la gravité.

 

Rigidité

C’est ce qu’on appelle la « Rigor mortis », un phénomène qui affecte la musculature du défunt. La raison en est biochimique et réside dans le fait que lorsque vous mourez, l’apport d’énergie disparaît immédiatement et l’ATP (molécule que nous utilisons comme carburant) disparaît, ce qui empêche la relaxation musculaire, phase dans laquelle il est nécessaire énergie. Elle apparaît entre trois et six heures après la mort, bien que l’articulation temporo-mandibulaire soit plus précoce (environ 2 heures) et dure 24 heures, voire 36 heures post-mortem, à partir de ce moment le corps commence à se détendre par effet du début de la putréfaction.

 

Putréfaction

C’est le processus par lequel les tissus organiques commencent à se décomposer, sous l’action conjointe des bactéries et des microorganismes du cadavre, sous l’effet de l’environnement extérieur et de divers insectes et/ou prédateurs qui existent près du corps. Le processus est différent pour chaque personne et ses conditions (maladie, obésité, poids, etc.) et pour l’environnement dans lequel le corps demeure.