La cuisine « minimale

C’est certainement l’une des versions les plus populaires de la cuisine équipée et la raison de cette large diffusion est facile à identifier. Il s’agit en fait du type de cuisine le plus universel, le plus polyvalent et donc le mieux adapté à chaque pièce et au goût de chaque hôtesse. La cuisine Minimal se caractérise, comme son nom l’indique, par des lignes épurées et la sobriété de son style. Les couleurs sont presque toujours très douces et les matériaux choisis ne laissent presque jamais de place à la créativité ou à l’ostentation du luxe.Dans ce type de cuisine, c’est avant tout l’aspect pratique qui domine et les critères de conception sont ceux qui tendent à préférer cette qualité spécifique.

L’acier, le stratifié, le bois laqué, les portes sans poignées, l’absence totale d’embellissement et le soin apporté à éviter toute caractérisation poussée, sont autant d’éléments à privilégier lorsque l’on veut obtenir ce type d’esthétique. Ouais… mais est-il vraiment approprié de parler d' »esthétique » quand on parle de minimalisme ? Bien sûr que si. Comme l’ont affirmé de nombreux architectes qui ont donné un sens au mot « design » au XXe siècle, le véritable exercice de style doit être poursuivi en « enlevant » et non en ajoutant quelque chose de personnel, dans les projets qui se réalisent. Ce raisonnement, dans l’ameublement d’une cuisine, peut trouver son expression maximale.

De plus, ce qu’il faut vraiment pour meubler une cuisine, c’est avant tout penser aux fonctions que celle-ci doit avoir et à la façon dont on peut vivre dans l’environnement une fois installé. De ce point de vue, les matériaux jouent un rôle irremplaçable. Les cuisines modernes au goût minimaliste préfèrent les matériaux les plus résistants, comme le « stratifié » qui, dans les nombreuses versions disponibles sur le marché, reste l’une des finitions les plus populaires, tant pour son excellent rapport qualité/prix que pour sa facilité d’utilisation et d’entretien. Le terme « HPL », par exemple, désigne un type de stratifié à très haute résistance qui se caractérise par une seule épaisseur compacte, monomatériau, est considéré comme l’un des meilleurs matériaux jamais pour la construction de la cuisine de goût minimaliste. Ceux qui veulent être plutôt minimalistes, cependant, même en ce qui concerne le coût de la cuisine elle-même, peuvent toujours opter pour les versions en mélamine et celles laminées en PVC ou en Pet. Dans ce cas, une fine couche de matière plastique est appliquée sur un support de panneau d’aggloméré, ce qui rend la surface imperméable et très résistante.

Mais vouloir être minimaliste ne signifie pas nécessairement renoncer aux matériaux les plus beaux et les plus élégants. Une technique de finition qui peut être appliquée aux panneaux de bois tels que les panneaux de particules ou MDF est en fait aussi le « laquage ». Dans ce cas, il s’agit d’un processus de peinture réalisé avec des produits en polyester ou en polyuréthane particulièrement adaptés aux surfaces des portes des cuisines minimales car ils peuvent avoir un effet à la fois brillant et opaque. La cuisine minimaliste de la photo, par exemple, utilise une finition « ultra-mate » qui convient particulièrement bien à cet usage et qui peut être appliquée sans distinction sur le devant et sur les côtés.

S’il est un détail qui caractérise particulièrement la cuisine minimaliste, c’est bien l’absence de poignées. Cette absence reflète parfaitement la philosophie de ce type de style qui, dans la recherche continue de simplification, a conduit les designers à imaginer les méthodes d’ouverture les plus fonctionnelles, qui pourraient être fonctionnelles sans ajouter de fioritures supplémentaires aux portes, qui semblent souvent être les poignées. Pour ce faire, comme dans le cas de la cuisine sur la photo, des « rainures » très confortables sont utilisées dans les corps de meubles, qui permettent de saisir les portes à l’arrière pour les ouvrir. Les rainures sont un détail presque essentiel de la cuisine minimaliste et c’est pour cette raison qu’il en existe de nombreux types : il y a l’acier ou le métal laqué, il y a la forme plate et concave, il y a celles appliquées aux corps des meubles et celles insérées à la place dans la même épaisseur des portes. Bref, plusieurs versions qui partagent un seul et même but : « nettoyer » les lignes de mobilier de cuisine, afin de purifier le style et de faciliter le nettoyage.