Les pires accidents de Formule 1 depuis 1994

En Formule 1, les accidents graves se produisent régulièrement – heureusement, ils se terminent généralement de façon modérée pour les pilotes. On a organisé les pires accidents depuis des années.

Monte-Carlo, mai 1994

Après le dernier décès en Formule 1, le champion du monde Ayrton Senna est décédé quelques jours auparavant après un accident à Imola, l’Autrichien Karl Wendlinger a également eu un accident. Pendant la course à Monte-Carlo, il s’écrase sur les réservoirs en plastique à 170 kilomètres à l’heure lors des essais libres. La vie du pilote est en danger pour quelques jours.

Adélaïde, novembre 1995

Avant que Mika Häkkinen ne devienne deux fois champion du monde, il a connu la plus grande horreur de sa carrière. Lors de la première séance d’entraînement du Grand Prix d’Australie, il quitte la piste avec sa McLaren-Mercedes et est catapulté en l’air par une pierre de bordure. Presque non freiné à environ 200 km/h, il atterrit dans le mur, qui n’est sécurisé que par une pile de pneus. Le Finlandais est gravement blessé et est dans le coma depuis des jours.

Silverstone, juillet 1999

L’accident dont la plupart des fans allemands de Formule 1 se souviennent le plus longtemps. Lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, Michael Schumacher heurte une pile de pneus à 107 km/h peu après le départ. Sa jambe est cassée. Il sera opéré à l’hôpital le soir. Il ne reviendra en Formule 1 qu’en octobre.

Monza, septembre 2000

Un pompier meurt parce que le pilote jordanien Heinz-Harald Frentzen cause un accident de masse. Le shérif a été touché par des pièces volantes et a succombé à ses blessures.

Melbourne, mars 2001

Un autre marshal meurt, cette fois en Australie. Ralf Schumacher dans la Williams-BMW et Jacques Villeneuve dans la BAR-Honda entrent en collision, l’assistant est battu à mort au bord de la piste par un pneu qui se détache sur la voiture.

Indianapolis, juin 2004

Ralf Schumacher s’écrase contre le mur à une vitesse de 300 kilomètres à l’heure. Auparavant, il y avait une crevaison sur son Williams-BMW. Le cadet des frères Schumacher a survécu à l’accident avec des blessures légères.

Montréal, juin 2007

C’est un miracle que le Polonais Robert Kubica ait survécu à cet accident. Sa BMW Sauber est détruite au Grand Prix du Canada, mais Kubica reste indemne. Il fait juste une pause dans une course. En 2008, il a remporté son premier Grand Prix au Canada.

Barcelone, avril 2008

Le prochain crash d’horreur avec un résultat mitigé. Lors du Grand Prix d’Espagne, Heikki Kovalainen s’est déchiré en une pile de pneus à 200 km/h en raison d’un défaut. Le Finlandais ne souffre que de blessures mineures.

Budapest, juillet 2009

Pendant des minutes, il y a des énigmes sur les raisons pour lesquelles Felipe Massa fonce dans une pile de pneus sans freiner. Seules les images télévisées montrent qu’il a été frappé sur le casque par une petite plume qui avait été cassée par le GP de Brawn de son compatriote Rubens Barrichello. Le brésilien est inconscient et saute dans un bain de gravier à près de 200 km/h. Il est grièvement blessé et est opéré le soir même dans une clinique à Budapest.